aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapés

Avis 2013/21

Usage d’escaliers fixes ‘ouverts’ dans les gares et environs

Avis du Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) émis lors de la réunion plénière du 16/12/2013, sur l’usage d’escaliers fixes ‘ouverts’ dans les gares et environs

 

Demandeur

Avis à la demande d’Infrabel pendant la réunion du groupe de travail du 05/12/2013

 

Objet

La version actuelle du Revalor reprend une série de normes pour les escaliers fixes, entre autres pour les hauteurs (hauteur = différence de hauteur entre deux marches successives). Cependant, il n’est pas clairement précisé si des hauteurs ouvertes sont permises ou non.

 

Examen

Des escaliers ouverts peuvent avoir certains avantages pratiques et esthétiques : ils permettent le passage d’air et de lumière, ils sont moins chers et moins lourds, etc.

Il existe toutefois des inconvénients inhérents aux escaliers ouverts, surtout pour les personnes malvoyantes et aveugles. Un escalier ouvert est plus difficile à détecter, aussi bien avec les yeux qu’avec une canne. La canne peut se glisser entre deux marches ou même disparaître en entier à travers l’escalier. Des personnes qui marchent difficilement et/ou utilisent une canne ou des béquilles courent également un risque.

 

Avis

Compte tenu des risques pour les personnes aveugles et malvoyantes et les personnes utilisant une canne ou des béquilles, le CSNPH émet un avis négatif en ce qui concerne l’usage d’escaliers ouverts. Pour la même raison, le CSNPH estime que des marches en matières transparentes ou translucides ne sont pas acceptables non plus.

Cette condition supplémentaire pour les escaliers fixes doit être ajoutée à la prochaine version du Revalor.

Le CSNPH demande explicitement à ce que les structures techniciennes en matière d'accessibilité (Cawab, Enter) soient consultées pour une analyse technique.

 

Avis transmis

  • Pour suivi à Infrabel et NMBS-Holding;
  • Pour information à monsieur Philippe Courard, Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées;
  • Pour information au Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme;
  • Pour information au mécanisme de coordination interfédéral.
 .
 .