aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapés

Avis 2011/02

Demandeur: SNCB Mobility dans la réunion du groupe de travail 'SNCB' du 17/03/2011

Avis relatif à l'utilisation de monte-escaliers mobiles pour chaise roulante dans les gares qui sont insuffisamment accessibles rendu par le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) en sa séance plénière du 21/03/2011

 

Objet

L'article 42 du contrat de gestion d'Infrabel prévoit de rendre 100 gares intégralement accessibles afin de créer un réseau où il y a toujours une gare accessible à une distance maximale de 15 km. A long terme, le but est de parvenir à une accessibilité optimale des gares, de sorte que les personnes à mobilité réduite n'aient plus besoin d'assistance. En attendant, SNCB Mobility veut utiliser des monte-escaliers dans les gares qui ne sont pas encore suffisamment accessibles.

 

Analyse

Dans son avis du 21/04/2009, le CSNPH a rendu un avis négatif sur l'achat de monte-escaliers. La raison principale était que les dimensions et la capacité de charge utile ne permettent pas d'embarquer tous les types de chaises roulantes. Il y a surtout un problème avec les modèles grands et lourds, tels que les chaises électriques, ce qui génère une discrimination. En effet, ce sont très souvent les personnes atteintes d'un handicap lourd qui ont besoin d'une chaise roulante électrique. En outre, certaines personnes se sentent mal à l'aise sur un monte-escalier.

SNCB Mobility demande maintenant de pouvoir utiliser des monte-escaliers dans les gares qui ne sont pas suffisamment accessibles. SNCB Mobility envisage également d'investir - en concertation avec le producteur - en dispositifs techniques permettant d'embarquer des chaises roulantes plus grandes et plus lourdes.

 

Avis

Le CSNPH souligne que l'accessibilité de toutes les gares doit rester le but final

Quoique les monte-escaliers ne représentent qu'une solution provisoire et partielle, cela n'a pas de sens de ne pas mettre les exemplaires achetés en service le cas échéant. Là où ils peuvent être mis en service, ils pourront démontrer leur utilité

Le CSNPH rend un avis positif aux conditions suivantes :

  • Il va de soi que la sécurité de la personne transportée doit être assurée
  • L'achat éventuel de monte-escaliers supplémentaires et les investissements et adaptations pour en augmenter l'intérêt pratique ne peuvent en aucun cas et d'aucune manière ralentir la réalisation de l'accessibilité de toutes les gares aux personnes handicapées. Il ne faut donc pas toucher aux budgets pour la réalisation de l'accessibilité des gares
  • Lorsqu'une personne ne peut ou ne veut pas être aidée avec un monte-escalier, il faut chercher une autre solution
 

Avis transmis

Pour suite utile

  • à la SNCB
  • à Infrabel
  • à SNCB-Holding

Pour information

  • à Monsieur Jean-Marc Delizée, Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées
  • à Madame Inge Vervotte, Ministre des Entreprises publiques
  • à Monsieur Etienne Schouppe, Secrétaire d'Etat à la mobilité
  • au Centre pour l'Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme
 .
 .