aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapés

Avis 2010/10

Stratégie européenne pour une croissance intelligente et inclusive

Avis relatif à la proposition de la Commission européenne relative à sa Stratégie pour une croissance intelligente et inclusive, rendu par le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) en sa séance du 15/03/2010

 

Demandeur

Avis rendu d'initiative par le CSNPH, en commun avec le Belgian Disability Forum (BDF)

 

Objet

Stratégie pour une croissance intelligente et inclusive. Proposition de la Commission du 3 mars 2010

 

Examen

La proposition se décline en 3 priorités : une croissance intelligente, durable et inclusive

Elle définit la poursuite de 5 objectifs :

  • 75 % de la population âgée de 20 à 64 ans devrait avoir un emploi
  • 3 % du PIB de l'UE devrait être investi dans la R&D
  • les objectifs «20/20/20» en matière de climat et d'énergie devraient être atteints (y compris le fait de porter à 30 % la réduction des émissions si les conditions adéquates sont remplies)
  • le taux d'abandon scolaire devrait être ramené à moins de 10 % et au moins 40 % des jeunes générations devraient obtenir un diplôme de l'enseignement supérieur
  • il conviendrait de réduire de 20 millions le nombre de personnes menacées par la pauvreté
 

Avis

Le CSNPH et le Belgian Disability Forum asbl dénoncent la dimension fondamentalement économique de la Stratégie et le déséquilibre flagrant entre les piliers économiques et le pilier social. La croissance et l'emploi accessoirement sont présentés comme la panacée à la crise

La crise européenne et mondiale a mis de manière évidente en lumière  que la croissance et l'emploi ne sont ni un rempart à la pauvreté (« au minimum, 8% des travailleurs sont pauvres »), ni une garantie contre les risques d'exclusion. Les études ont par contre souligné que la promotion sociale d'une société constitue le garant de sa progression et de l'inclusion du plus grand nombre

Force est de constater qu'il n'y a aucun objectif de protection sociale, alors que le Traité de Lisbonne le permet désormais de manière indiscutable. La prise en charge complète des groupes sociaux les plus faibles n'est pas érigée au titre des 5 priorités  de l'Union européenne !  Faut-il rappeler qu'en Europe, il y a 60 millions de personnes handicapées et qu'une personne sur 6 est pauvre ?!

La Convention des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées est entrée en vigueur en Belgique comme dans 12 autres pays de l'Union européenne. Avec la ratification en 2009, la Belgique s'est engagée à respecter inconditionnellement les Droits de l'Homme dans tous les domaines

Les Personnes Handicapées, comme d'autres groupes fragilisées, femmes, personnes âgées, ... ont une attente légitime d'autonomie et de bien-être. Elles ont déjà lourdement souffert de la crise et ne constatent aucun signe de soutien futur dans la proposition de la Commission

Les associations de Personnes handicapées de Belgique attendent de la nouvelle Stratégie 2020 qu'elle apporte des réponses fortes sur les plans suivants :

  • Protection sociale de tous les citoyens européens
  • Accès aux revenus minima et solutions à la limite à l'activation
  • Accès aux biens et aux services de qualité
  • Renforcement de l'économie sociale et du développement des FSE à des fins sociales
  • Participation structurée des acteurs sociaux aux processus de décision (renforcement de la MOC)

Nous demandons que l'Union européenne élève au rang de politique transversale, le progrès social pour tous, avec des objectifs ambitieux et des indicateurs pertinents

 

Avis transmis

  • pour suite utile au Président du Conseil et de la Commission, Au Premier Ministre, à la Ministre des Affaires Sociales, à la Ministre de l'Emploi et des Affaires sociales et au Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées
  • pour information aux conseils d'avis de personnes handicapées
 .