aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2014/11

Liste de priorité des gares et des arrêts de la SNCB à rendre accessibles

Avis n° 2014/11 sur la liste de priorité des gares et des arrêts de la SNCB à rendre accessibles. Avis du Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH), formulé pendant la séance du 17/03/2014 après discussion lors de la réunion du groupe de travail SNCB du 13 mars 2014.

 

Demandeur

Avis émis d'initiative par le CSNPH, après concertation avec la SNCB.

 

Objet

Le CSNPH a reçu une plainte concernant une personne qui ne bénéficie d'aucune assistance de B4You à la gare de Gentbrugge parce que Gentbrugge ne figure pas sur la liste des gares accessibles. Gentbrugge est pourtant une gare relativement importante dans la région.

 

Examen

La SNCB utilise une liste de priorités (Revalor 2009, annexe 4) avec les gares qui doivent être rendues complètement accessibles en priorité. Cette liste compte 100 gares, dont 86 seraient déjà complètement accessibles.

La liste est conçue comme une liste de priorité contenant les gares les plus importantes, que ce soit pour leur nombre de voyageurs ou pour la place qu'elles occupent dans le réseau (gares de correspondance). La liste tient également compte des distances, de sorte qu'il y ait toujours une gare accessible à proximité.

28 autres gares qui ne figurent pas sur la liste des 100 seraient également complètement accessibles. Par ailleurs, lorsque des travaux sont effectués dans d'autres gares, il est également tenu compte des exigences d'accessibilité. Lorsqu'une gare est rénovée, les normes Revalor sont suivies. L'accessibilité est donc améliorée lorsque l'accessibilité de la gare était insuffisante.

Le service B4you joue également un rôle important en l'occurrence. Une équipe mobile assure une assistance personnelle lorsqu’elle est réservée au moins 24 heures auparavant. Ce principe ne s'applique qu'aux 114 gares et arrêts accessibles (86 + 28) où l’assistance est assurée.

Pour 17 gares supplémentaires, une collaboration a été organisée avec les sociétés de taxis afin de rendre les personnes à mobilité réduite (PMR) à une gare accessible où l’assistance est assurée.

En ce qui concerne la gare de Gentbrugge, la SNCB estime qu’il y a suffisamment d’alternatives accessibles dans cette région. L’accessibilité complète de la gare de Gentbrugge n’est pas une priorité pour le moment.

 

Avis

Le CSNPH apprécie les efforts continus de la SNCB pour rendre les voyages par voies ferroviaires complètement accessibles pour les PH et les PMR. Il comprend aussi que des facteurs budgétaires et pratiques doivent être pris en compte, mais demande néanmoins avec insistance que la liste soit étendue rapidement aux gares et arrêts relativement importants comme celle de Gentbrugge, de manière à améliorer et à étendre le réseau des chemins de fer accessible.

Il est évident qu’il faut prévoir suffisamment de personnel formé à cette fin pour assurer l’assistance dans les gares et arrêts supplémentaires.

Le CSNPH profite de cette occasion pour demander à nouveau que la règle des 24 heures qui s’applique à la demande d’assistance soit enfin assouplie. Cette règle est depuis longtemps une épine dans le pied du CSNPH. Aussi longtemps que cette règle sera d’application, les personnes handicapées ne pourront pas vraiment voyager librement.

Le CSNPH demande explicitement que la SNCB consulte les structures techniques en matière d'accessibilité (CAWaB, Enter) pour une analyse technique.

 

Avis transmis

  • Pour suite utile à la SNCB
  • Pour information à madame Hilde Crevits, Ministre flamand de la Mobilité;
  • Pour information à monsieur Jean-Pascal Labille, Ministre des Entreprises publiques;
  • Pour information à Monsieur Melchior Wathelet, Secrétaire d’Etat à la Mobilité
  • Pour information à Monsieur Philippe Courard, Secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées;
  • Pour information au Centre interfédéral pour l’égalité des chances;
  • Pour information au Mécanisme de coordination interfédéral.
 .
 .