aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapés

Avis 2016/01

Gare de Braine-L’Alleud

Avis n° 2016/01 du Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH), relatif à la Gare de Braine-L’Alleud, émis lors de la session plénière du 15/02/2016.

 

Demandeur

Avis rendu à la demande de la SNCB.

 

Objet

Afin de pouvoir accéder, à partir du quai 1, à la salle des guichets qui est située plus bas, le voyageur doit emprunter l’un des deux escaliers descendants de trois marches en direction de la porte d’accès. La SNCB veut installer des dalles à protubérances sur le quai afin d’avertir les personnes aveugles et malvoyantes de la présence de l’escalier. Un caniveau d’évacuation des eaux est installé tout le long du quai. Ce caniveau est relativement proche du début de l’escalier, ce qui crée des problèmes pour le placement des dalles.

 

Examen

La SNCB propose deux aménagements :

Proposition 1: une rangée interrompue de dalles à protubérances devant le caniveau (côté des voies) et ensuite encore 2 fois 2 dalles derrière le caniveau de manière à ce que les escaliers soient enclavés

Proposition 2: à chaque fois une petite rangée de dalles de la largeur de l’escalier, à placer entre le caniveau et l’escalier, de manière à ce que chaque escalier se termine de manière distincte par des dalles

Le CSNPH privilégie la proposition 1:

  • La personne aveugle ou malvoyante est avertie à temps – à distance acceptable – de la présence d’un obstacle.
  • Le caniveau en question est relativement large et non fermé par une grille. Il peut donc constituer un obstacle. Dans la proposition 1, la personne aveugle ou malvoyante est avertie de l’existence d’un obstacle : le caniveau et l’escalier.

Sur les photos on voit une sorte de barrière ouverte à côté de l’escalier, mais il n’y a pas de véritables rampes. Les rampes sont à privilégier car elles suivent la différence de hauteur.

Il y a une ligne directionnelle partant de l’avant de la gare vers les guichets et les quais. Dans l’autre sens, du quai vers la salle des guichets, le trajet est bien plus difficile pour les aveugles et malvoyants. En raison de la complexité de l’accès vers la salle des guichets, due à la présence des deux escaliers, les lignes directionnelles naturelles ne suffiront pas. Sur le quai, une ligne directionnelle devra donc également être installée.

Prière de mettre correctement en œuvre les diverses dalles (rainures, protubérances et caoutchouc).

 

Avis

Pour l’élaboration d’une solution technique qui soit conforme à Revalor, le CSNPH demande à la SNCB de consulter les organismes techniques en matière d’accessibilité (CAWaB, Enter) afin d’obtenir une analyse technique détaillée. Le CSNPH souhaite également recevoir un feedback.

La CSNPH privilégie la proposition 1 pour les raisons précitées.

 

Avis transmis

  • Pour suite utile à la SNCB;
  • Pour information à Madame Jacqueline Galant, Ministre de la Mobilité;
  • Pour information à Madame Elke Sleurs, Secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées;
  • Pour information au Centre interfédéral pour l’égalité des chances;
  • Pour information au Mécanisme de coordination interfédéral.
 .
 .