aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2017/18

Bruxelles-Schuman assistance

Avis n° 2017/18 du Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) relatif à l’intention de la SNCB d’ajouter la gare de Bruxelles-Schuman à la liste des gares pour lesquelles le délai minimum de réservation est de 24 heures, rendu d’urgence via e-mail le 22/12/2017.

 

Demandeur

Avis rendu à la demande de la SNCB.

 

Objet

La gare de Bruxelles-Schuman a été rénovée récemment. Les travaux durent déjà depuis quelques années et sont en voie d’achèvement. La SNCB veut ajouter, début 2018, cette gare à la liste des gares qui offrent une assistance aux personnes handicapées, pour autant que celle-ci soit demandée au minimum 24 heures à l’avance.

 

Examen

Bruxelles-Schuman est une gare d’importance stratégique et multimodale: elle a une situation centrale (dans le quartier européen), dispose d’une jonction notamment au métro et est essentielle pour les déplacements domicile-travail et le tourisme. 

Le CSNPH s’est déjà prononcé antérieurement sur certains aspects des travaux à Bruxelles-Schuman, comme ce fut le cas dans l’avis 2015/16

Dans l’avis actuel, le CSNPH prononce uniquement sur l’intention de la SNCB d’ajouter la gare de Bruxelles-Schuman à la liste des gares pour lesquelles le délai minimum de réservation est de 24 heures. Cette liste inclut pour l’instant 131 gares, dont 114 offrant une assistance personnelle. Cela signifie que, dans ces 114 gares, une assistance est offerte du lundi au dimanche, et ce du premier au dernier train, moyennant réservation en temps opportun auprès du Contact Center par téléphone, par e-mail ou via le site web. (Dans les 17 autres gares au nombre des 131 existantes, la SNCB organise le transport en taxi gratuit vers la gare la plus proche offrant une assistance personnelle, aux mêmes conditions de réservation). 

La SNCB a communiqué que, durant le week-end, il n’y a pas de personnel présent à Bruxelles-Schuman et que les guichets sont fermés. L’assistance doit donc venir d’ailleurs. De ce fait, pour cette gare, la SNCB opte pour un délai de réservation d’une assistance personnelle d’au moins 24 heures à l’avance, de manière à pouvoir disposer de davantage de temps pour l’organisation d’une assistance venant d’ailleurs. 

Ainsi, Bruxelles-Schuman vient s’ajouter à la liste des 114 gares offrant une assistance personnelle. Il est évidemment positif que la SNCB propose également dans cette gare une assistance. Néanmoins, le CSNPH a déjà indiqué à plusieurs reprises dans ses avis et communiqués de presse qu’elle est adversaire de la règle des 24 heures. Pour le CSNPH, le but final consiste pour une personne à bénéficier immédiatement d’une assistance, et ce dans l’ensemble des gares et arrêts. L’assouplissement consistant, pour certaines gares plus importantes, à passer à une règle de 3 heures, était déjà un pas dans la bonne direction, même si la CSNPH, comme elle l’a déjà dit dans son avis 2017/11, regrette l’existence de conditions limitatives :

  • Uniquement entre deux des 41 gares
  • Uniquement sur réservation téléphonique
  • Pour des voyages sans correspondance
  • Départ: pas avant 6h30
  • Arrivée: pas plus tard que 21h30 

Bien que le CSNPH soit conscient d’objections pratiques telles que des mesures d’économie et une pénurie de personnel, il doit être possible, selon lui,  du moins durant la semaine – lorsqu’il y a du personnel présent – d’appliquer un délai de réservation d’au moins 3 heures.

 

Avis

Bien que le CSNPH estime positif le fait que la gare de Bruxelles-Schuman soit ajoutée à la liste des gares offrant une assistance, mais il formule également quelques recommandations importantes. 

  • Au vu de la situation centrale de la gare, de la jonction existante au métro et de son caractère essentiel pour les déplacements domicile-travail, le CSNPH estime que – du moins durant la semaine – il devrait être possible d’instaurer un délai minimum de réservation d’assistance de 3 heures à Bruxelles-Schuman. 
  • Le CSNPH maintient ses avis antérieurs relatifs au délai de réservation d’une assistance et affirme que l’objectif final devrait être, dans chaque gare et à chaque arrêt, de permettre à une personne de disposer immédiatement d’une assistance, à tout moment de la journée, 7 jours sur 7. 
  • Pour la réalisation d’éventuelles analyses et solutions techniques, le CSNPH demande à la SNCB de consulter les structures techniques en matière d’accessibilité, étant donné qu’assistance et accessibilité sont les deux faces d’une même médaille. 
  • Il est essentiel de consulter le secteur dès le début pour des projets ayant ou pouvant avoir un impact sur les personnes handicapées.
 

Avis transmis

  • Pour suivi à la SNCB;
  • Pour information à Monsieur Bellot, Ministre de la Mobilité;
  • Pour information à Madame Zuhal Demir, Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées;
  • Pour information à UNIA, le Centre interfédéral pour l’égalité des chances ;
  • Pour information au mécanisme de coordination interfédéral.
 .
 .