aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

16/10/2020 - La SNCB s’engage à rendre le transport ferroviaire accessible

Fin septembre 2020, la SNCB a publié un communiqué de presse sur sa nouvelle politique d'accessibilité et les nouveaux trains à double étage M7. Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) suit ce dossier depuis plusieurs années et a déjà émis plusieurs avis et communiqués de presse critiques, notamment .

Le communiqué de presse de la SNCB fait état d’une attention forte portée à l'accessibilité. Le CSNPH s’en réjouit. Une hauteur de quai unique est un pas dans la bonne direction, car la différence de hauteur entre le quai et le train peut ainsi être résorbée. La plateforme coulissante annoncée devrait également mettre fin à la distance horizontale entre le quai et le train.

Avec Unia et CAWaB, le CSNPH entretient depuis un certain temps un dialogue constructif avec la SNCB au sujet des nouvelles voitures M7. Le CSNPH est d'avis que toute personne, handicapée ou non, devrait pouvoir prendre le train de façon autonome dans chaque gare et arrêt. Le CSNPH craint que les nouvelles voitures M7 ne soient pas encore accessibles à tous de manière totalement autonome. En outre, le CSNPH regrette qu'une seule "voiture accessible" soit prévue par train. Pour les personnes handicapées voyageant en famille ou en groupe, une seule voiture accessible sera sans doute insuffisante, surtout si d'autres personnes l'utilisent aussi. Le CSNPH est d'avis que toutes les voitures devraient être accessibles de manière indépendante.

D'ici à 2025, la SNCB veut doubler le nombre de gares accessibles, en passant de 78 à 150. Rendre toutes les gares accessibles prendra probablement de nombreuses années. Comme les voitures moins accessibles ont également une durée de vie parfois supérieure à 30 ans, il ne saurait donc être question pour le CSNPH de réduire l'assistance offerte aux personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, l’assistance sera toujours nécessaire pour certains voyageurs.

Le CSNPH continuera également à défendre le dossier de l'accessibilité autonome pour tous au niveau politique. Ainsi, le CSNPH exige l’ajout de ce principe aux priorités du nouveau contrat de gestion de la SNCB, au même titre que la sécurité et la ponctualité. Voilà pourquoi le CSNPH est heureux de lire ce qui suit dans l'accord de coalition (point 4.1) du nouveau gouvernement fédéral:

Accessibilité des trains et des quais.
Nous investirons également dans l'accessibilité des trains et des quais : nous accélérerons les travaux de rehaussement des quais et raccourcirons la période de réservation pour une assistance. Toute gare accueillant plus de 5 000 passagers par jour sera ainsi mieux accessible d'ici à 2024. Le nouveau matériel ferroviaire acheté par la SNCB sera accessible aux personnes en situation de handicap. L'accessibilité actuelle sera évaluée et, sur cette base, un plan d'action échelonnée pour améliorer l'accessibilité sera établi ;

Comme mentionné dans l'accord de coalition et dans le communiqué de presse de la SNCB, il reste encore du travail dans d'autres domaines également : l’information de voyage actuel et accessible en temps réel (en ligne, dans tous les gares et arrêts, sur les quais et dans les trains, entre autres de façon visuelle et auditive), des distributeurs automatiques et alternatives accessibles, une assistance rapide adaptée aux besoins du client, des gares et environs accessibles, une intermodalité fluide (modes de transport bien coordonnés et accessibles : train, tram, bus, taxi, transport personnel, ...) etc. Le CSNPH continue à œuvrer pour un trafic ferroviaire accessible de manière autonome à tous, quel que soit le handicap.

L'Union européenne a déclaré 2021 " The Year of Rail ". Espérons que ce sera aussi l'année du trafic ferroviaire accessible !