aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Emploi

Dans le cadre de la Belgique fédéralisée, l'Etat fédéral n'exerce plus que quelques compétences en matière d'emploi. Etant donné que le travail est un des facteurs importants de l'intégration sociale et qu'il y a un lien direct entre emploi et revenus, le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) s'exprime encore régulièrement sur ce thème. Il veille, bien sûr, à le faire en concertation avec les structures représentatives des personnes handicapées compétentes pour les niveaux de pouvoir régionaux.

En vue de promouvoir ses principes et exigences sur le plan de l'emploi de personnes handicapées, le CSNPH a rédigé une note de position. 

Principes soutenus et défendus par le CSNPH dans sa note de position

La politique doit

  • Envisager l'emploi des personnes handicapées dans une logique de « mainstreaming »
  • Rencontrer l'obligation de l'application de la Convention ONU en ce qui concerne la définition de la PH
  • Doter les PH des « outils » qui leur permettront de travailler (orientation / enseignement / formation / accompagnement)
  • Travailler aux représentations de tous les acteurs (personnes handicapées, associations représentatives, employeurs, partenaires sociaux, acteurs de l'enseignement et de la formation, médecins du travail, ...), par le biais de la sensibilisation notamment
  • Encourager les PH à joindre le marché du travail

Note de position -  Emploi des personnes handicapées

Mémorandum 2011

De même que cette note, le mémorandum 2011 du CSNPH contient un volet sur l'emploi des personnes handicapées. Les mêmes principes de base y sont formulés.

Mémorandum 2011 du CSNPH

 .

Le plan Activa (win-win)

Aussi pour les personnes handicapées

Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) attire l'attention sur une mesure pour augmenter le taux d'emploi qui n'est pas suffisamment connue du grand public, à savoir le plan Activa de l'Office national de l'Emploi (ONEM). Cette mesure est aussi ouverte aux personnes handicapées.

Contribution de l'ONEM

L'ONEM a lancé le plan Activa en 2010 afin de réinsérer les chômeurs de longue durée dans le circuit normal du travail. L'ONEM paie pendant une certaine période au travailleur une partie de la rémunération nette via l'organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) de ce travailleur. Cette partie payée par l'ONEM est appelée l'allocation de travail. Il s'agit d'une somme mensuelle de €500 pour un équivalent à temps plein. Les employeurs, de leur côté, peuvent engager des personnes à moindre coût via Activa.

Conditions

Une carte de travail délivrée par le bureau du chômage de l'ONEM compétent pour le lieu de résidence du travailleur attestera que celui-ci remplit les conditions du plan ACTIVA.

Vous trouverez de plus amples informations sur les conditions, les avantages, etc. en vigueur depuis 01/01/2012 sur le site de l'ONEM :

 .