aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2021/21: Reconnaissance des aidants proches


Sujet :

Le Service Public Fédéral Sécurité Sociale (SPF)
se renseigne sur une loi
pour reconnaitre les aidants proches.

Un aidant proche c’est une personne
qui passe du temps à aider quelqu’un
qui a besoin de soutien.
C’est une personne de la famille
ou un ami par exemple.

Reconnaitre les aidants proches ça veut dire
que l’Etat sait qu’ils aident
des personnes avec un handicap
et que ça leur prend du temps.

Le SPF veut savoir si cette loi aide
les personnes avec un handicap.

Le SPF a créé un questionnaire.
Les organisations qui travaillent
avec les personnes en situation de handicap
pouvaient répondre aux questions. 

Les problèmes :

  • Les aidants proches n’ont pas toujours
    assez d’informations
    sur la loi et sur leurs droits.
  • Le congé d’aidant proche est très court.
    Il peut durer 3 mois au total.
    Ce n’est pas beaucoup alors que
    les personnes qu’ils aident ont besoin d’aide
    pendant beaucoup plus longtemps.
  • Aucun autre avantage n’existe
    pour les aidants proches.

Ce que le CSNPH pense :

  • Le CSNPH pense que
    la nouvelle loi est un premier pas.
  • Le CSNPH pense qu’en reconnaissant
    les aidants proches il faut
    plus d’avantages, comme :
    • Une aide pour les frais à payer en plus.
    • Une assurance pour les accidents.
      Une assurance c’est quelque chose
      que l’on paie chaque mois ou chaque année
      pour nous protéger si il y a un accident
      ou un problème.
      Quand il y a un problème
      l’assurance va payer à notre place.
    • Des horaires de travail plus faciles
      quand on a déjà un travail
      pour pouvoir à la fois travailler
      et aider la personne.
    • Le droit à un congé urgent
      s’il y a un problème urgent
      avec la personne qui a un handicap.
  • Le CSNPH demande que
    le congé d’aidant proche de 3 mois
    soit plus flexible,
    pas juste à temps plein ou à mi-temps.
    Par exemple diminuer un peu
    son temps de travail pendant plus longtemps.
  • Le CSNPH demande aussi que
    ce congé passe de 3 à 6 mois,
    car 3 mois sur toute une vie
    c’est vraiment trop peu
    pour aider une personne.
  • Le CSNPH demande de donner
    5 jours de congé pour l’aidant proche
    pour les événements
    qui touchent la personne qu’il aide.
    Par exemple si la personne doit aller à l’hôpital.
  • Le CSNPH demande que l’on augmente
    l’argent que l’on donne aux aidants proches
    qui doivent arrêter de travailler
    pour aider une personne qui en a besoin.
    Pour l’instant, ils ne reçoivent pas
    beaucoup d’argent.
    Tout le monde ne peut pas vivre
    avec si peu d’argent
    quand on n’a pas d’argent de côté par exemple.