aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2020/16 : Insertion des personnes handicapées dans le marché du travail

La crise du COVID 19 entraine des problèmes d’argent.

L’Etat travaille sur plusieurs projets de loi 
pour relancer l’économie.

Un projet de loi, c’est une idée, 
mais cette idée n’est pas encore votée.
Lorsqu’elle sera votée, ça deviendra une loi.

Relancer l’économie, cela veut dire 
recommencer à travailler,
à gagner de l’argent et à le dépenser.

Un de ces projets de loi veut 
aider les personnes handicapées 
à gagner un peu plus d’argent.

Avec ce projet de loi, les personnes handicapées 
peuvent travailler et recevoir un salaire 
en même temps que leurs allocations.
Une allocation c’est une aide de l’Etat, de l’argent. 

Pour le moment, ça ne fonctionne pas comme ça. 
Les personnes handicapées perdent 
une partie de leur allocation 
quand elles travaillent. 

On va appliquer cette loi pendant 3 ans et 
puis on évaluera ce qui était bon et pas bon. 

300 personnes pourront y participer. 

Les personnes feront partie 
d’un programme d’accompagnement. 
Ça veut dire que les personnes 
seront suivies pendant le projet.

Les problèmes :

Le CSNPH est contre ce projet de loi.

CSNPH veut dire Conseil Supérieur National 
des Personnes Handicapées. 

C’est un groupe de spécialistes et de représentants 
des personnes handicapées.

Il donne des avis sur les lois 
qui concernent les personnes handicapées.

Le CSNPH n’est pas d’accord avec ce projet de loi
pour plusieurs raisons :

La mesure ne dure pas longtemps, 
c’est une expérience.

Peu de personnes pourront y participer.

La mesure pourra être annulée à tout moment.
Les personnes qui en bénéficient ne sont pas 
certains de leur avenir.

Le patron ne doit pas garder 
le travailleur à la fin de son contrat. 
Le travailleur peut perdre son emploi.

Après 3 ans, la personne n’est pas certaine 
de garder son travail.

Les conditions de travail ne sont pas claires. 

  • Est-ce que la personne aura un vrai contrat de travail ?
  • Est-ce que la personne aura une protection sociale
    comme le droit au chômage si elle perd son travail,
    le droit à la mutuelle ou une pension ?

Les jeunes handicapés vont peut-être arrêter 
de se former puisqu’ils seront déjà rentrés 
sur le marché du travail ?

Ce projet de loi n’est que pour les personnes handicapées 
qui peuvent travailler.

Que fait l’Etat pour les personnes 
qui ne peuvent pas travailler ? 
Leurs allocations ne sont pas suffisantes 
pour bien vivre.

Le CSNPH demande de participer à l’évaluation 
de cette expérience.

En conclusion :

Le CSNPH trouve que ce projet
n’est pas une bonne solution. 
Ce projet ne donne pas envie aux 
personnes de commencer un travail.

Le CSNPH demande des emplois 
qui donnent une bonne protection au travailleur.    

Le CSNPH pense que c’est le marché de l’emploi
qui exclut les personnes handicapées.

Que demande le CSNPH :

Le CSNPH demande un système qui donne 
des allocations aux personnes handicapées 
qui leur permettent de bien vivre.

Il faut augmenter les allocations.

Chaque personne handicapée
doit recevoir une allocation.

Si la personne handicapée perd son travail, 
elle doit avoir une allocation qui est la même 
que son revenu quand elle travaille.

Il faut créer un outil d’évaluation du handicap sûr
et qui peut être mis en place partout en Belgique.

Les demandes d’allocations doivent devenir plus simples. 

Le CSNPH demande à participer aux discussions sur l’emploi.