Gehe zu Inhalt
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées
Leider existiert diese Seite nicht auf Deutsch

18/09/2020 - COVID-19 et l'effet boule de neige:
Ne laissez pas les personnes handicapées devenir des victimes une seconde fois

Lors du 1er confinement, nous avons tous mesuré les effets de la crise sur la privation de nos libertés. Beaucoup, patients et soignants, l’ont payé de leur vie. Beaucoup aussi, personnes âgées et handicapées, ont été socialement et psychologiquement profondément marquées : isolement extrême et long, détresse psychologique, privation de soins, etc. Les jeunes porteurs d’un handicap ont également dû mettre leur vie sociale - déjà pas facile à cultiver pour certains en temps normal - en pause.

C’est pourquoi, au vu de l’augmentation constante des infections, le Conseil Supérieur National des Personnes handicapées (CSNPH) demande à chacun de continuer à respecter les mesures actuelles contre le coronavirus : chacun doit être conscient de l’effet boule de neige de ses comportements personnels sur la propagation du virus.

Le CSNPH demande aussi que si les mesures de confinement devaient se renforcer, les personnes handicapées soient traitées de manière identique aux autres citoyens, dans tous les domaines de la vie. Il insiste pour que les mesures d’accompagnement spécifiques qui n’ont pas été prévues lors du 1er confinement soient mises en place, en particulier dans les secteurs des soins (urgents et réguliers) et des aides ainsi que dans l’enseignement et les transports.

Les personnes handicapées sont en temps « normal » très souvent privées de nombreux droits et libertés. En période de crise, leur situation de vie est encore pire. Le CSNPH demande à chacun de se souvenir de l’effet boule de neige en organisant son week-end…