aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapés

Les oubliés du train M7

Communiqué de presse du CSNPH du 22/12/2015

Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) a appris, par voie de presse, ce samedi 19 décembre 2015 la commande de 445 voitures de train de type M7 dont la hauteur de l’accès aux portes ne permettrait pas aux personnes à mobilité réduite (PMR) d’y accéder en toute autonomie.

Le CSNPH s’insurge avec vigueur contre l’attitude de la SNCB qui nie - une fois de plus – le droit le plus fondamental des PMR à pouvoir utiliser, comme navetteur ou comme voyageur, le transport ferroviaire en toute autonomie.

La SNCB oblige les PMR à quémander l’assistance pour accéder aux trains. Pour rappel, seules 18 gares belges seraient maintenant entièrement accessibles et l’assistance n’est assurée – après demande dans les délais prévus – que dans 131 gares et arrêts.

Une procédure, pour la forme : inacceptable

Le CSNPH regrette par ailleurs que ce dossier fondamental n’ait fait l’objet que d’une démonstration à l’aide d’un modèle provisoire en novembre 2014, et non d’un examen approfondi dans le groupe de travail SNCB « accessibilité PMR ». A cette occasion, le représentant du CSNPH avait d’ailleurs émis des remarques concernant l’accessibilité insuffisante du modèle présenté. Le Comité consultatif pour les voyageurs ferroviaires avait également émis un avis négatif.

La SNCB déclarait d’ailleurs en décembre 2014 qu’aucune décision n’avait été prise à propos de la commande du modèle M7. Depuis, le dossier n’a plus jamais été abordé… Ceci est encore plus étonnant si l’on prend en compte l’efficacité et la bonne collaboration au sein du groupe de travail SNCB «Accessibilité PMR» et l’ampleur de l’énergie affectée aux avis constructifs du CSNPH.

Le CSNPH rappelle par ailleurs l’art. 45 du contrat de gestion de la SNCB au demeurant extrêmement clair: "...Lors de l’achat de nouveau matériel roulant, la SNCB s’engage à prévoir des équipements spécifiques pour les PMR, ainsi que pour les déficients visuels et auditifs (…)"

Le CSNPH demande à la SNCB et à la Ministre de tutelle d’assumer leurs responsabilités, en respectant strictement la Convention ONU sur les droits des personnes handicapées, et particulièrement son article 9, "Accessibilité":

"...Afin de permettre aux personnes handicapées de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie, les États Parties prennent des mesures appropriées pour leur assurer, sur la base de l’égalité avec les autres, l’accès à l’environnement physique, aux transports, (…) tant dans les zones urbaines que rurales..."

Attendre 30 ans de plus ? Impensable !

Le CSNPH exige que la SNCB s’engage dans une programmation réaliste - mais concrète ! - de l’aménagement de la hauteur des quais: il y a, en ce moment, trois hauteurs différentes sur l’ensemble du réseau SNCB !

Le CSNPH demande instamment que la SNCB n’engage d’investissements d’achat de voitures que si celles-ci répondent aux différents prescrits de l’accessibilité !

Etant donné la durée de vie attendue des voitures de train, le CSNPH demande de faire adapter l’aménagement des voitures commandées afin d’assurer une accessibilité optimale pour tous. Si ces voitures ne sont pas suffisamment accessibles, les PRM continueront à avoir besoin d’assistance pour au moins 30 ans !

Pour élaborer une solution technique accessible, le CSNPH demande à la SNCB de consulter les structures techniques en matière d’accessibilité (CAWaB, Enter), en vue d’une analyse technique détaillée.

Le CSNPH renvoie, par courrier de ce jour, Madame Galant, Ministre de tutelle de la SNCB, Madame Sleurs, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, et Monsieur Michel, Premier Ministre, à leurs responsabilités d’assurer la liberté de circulation pour tous les citoyens.

Un combat utile pour tous les voyageurs

Le CSNPH tient à rappeler que les PMR, ce ne sont pas uniquement les personnes handicapées. Ce sont aussi les personnes âgées, les personnes avec des poussettes, les femmes enceintes, les petits enfants…

Nous tous bénéficierons ainsi d’une meilleure accessibilité du transport ferroviaire!

 .

Contact :

 .