aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapés

Di Rupo Ier, un nouveau gouvernement...

...et un nouveau secrétaire d'Etat aux personnes handicapées

Communiqué de presse du CSNPH diffusé le 12/12/2011

Le 6 décembre 2011, le frais émoulu Premier Ministre Di Rupo présentait son nouveau gouvernement: 13 ministres et 6 Secrétaires d'Etat. Ce samedi 10 décembre, il obtenait la confiance de la Chambre des représentants.

Madame Laurette Onkelinkx garde le portefeuille des Affaires sociales et de la santé publique. Monsieur Philippe Courard lui est adjoint en tant que Secrétaire d'Etat. Il prend donc la succession de Monsieur Jean-Marc Delizée pour les matières qui touchent spécifiquement les personnes handicapées.

 

Dans l'esprit de la convention ONU

Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) est soulagé de voir, enfin, un gouvernement fédéral se mettre en place.

Le CSNPH se réjouit de lire dans la déclaration gouvernementale une référence claire aux principes de la convention ONU sur les droits des personnes handicapées.

 

Beaucoup de travail en perspective

Des principes à la réalisation, il y a beaucoup de travail en perspective. Le CSNPH ne manquera pas de montrer au Secrétaire d'Etat l'ampleur des tâches à accomplir dans le domaine du handicap, ne fût-ce que dans les dossiers clairement identifiés dans la déclaration gouvernementale :

  • la mise en œuvre d'une politique transversale du handicap
  • l'association des instances représentatives des personnes handicapées aux réformes
  • l'accroissement des opportunités d'emploi de personnes handicapées dans la fonction publique fédérale
  • l'évaluation de la loi du 27 février 1987 relative aux allocations aux personnes handicapées dans la perspective de sa réforme et de sa simplification
  • l'amélioration de la situation des personnes en situation de grande dépendance
  • la simplification des conditions d'accès des personnes handicapées aux services publics
  • la modernisation de l'administration
 

Besoin de collaboration

Le CSNPH insiste pour que la nécessaire collaboration avec les personnes handicapées et les structures qui les représentent ne se limite pas aux matières attribuées au Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées.

Le handicap est une réalité qui traverse toute la société. Les personnes handicapées doivent donc être impliquées dans les processus de décision relatifs à chaque domaine : finances, santé, fonction publique, développement durable, consommation, entreprises, justice, défense, emploi...

A ce titre, le CSNPH espère que le projet « référents » initié par le gouvernement précédent se développera de manière efficace et positive.

Il est important que le gouvernement fédéral collabore avec les personnes handicapées, les associations et les conseils d'avis qui les représentent pour apporter une réponse aux droits et besoins des personnes handicapées. Pour mener ce travail de collaboration à bien, les organes représentatifs doivent être dotés de moyens suffisants qui leur permettent de fonctionner pleinement.

Pour un aperçu détaillé et concret de ses attentes, le CSNPH vous invite à prendre connaissance de son Mémorandum 2011.

 .