aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Le 23 septembre: Journée Internationale des Langues des Signes - Facile à lire

C’est une journée pour soutenir les personnes
sourdes et malentendantes du monde entier.

Il y a environ 72 millions de personnes sourdes dans le monde.
Ces personnes utilisent plus de 300 langues des signes différentes.

Il faut absolument protéger les langues des signes car :

  • Elles sont aussi importantes que des langues parlées.
  • Elles sont très riches et permettent aux personnes
    d’exprimer tout ce qu’elles pensent.

Cette année, les personnes sourdes et malentendantes
ont vécu encore plus de difficultés que d’habitude,
à cause du COVID-19.

Il y a plusieurs raisons :

  1. Avec le masque, il est impossible de lire sur les lèvres.
    C’est stressant et frustrant.
    C’est difficile de communiquer avec le personnel soignant.
    Le personnel soignant ne connait

    généralement pas les bases
    de la langue des signes.

    La solution : il faut utiliser des masques transparents,
    mais ils coûtent chers.


  2. Beaucoup d’informations ne sont pas adaptées.
    Elles n’existent ni en langue des signes
    ni en Facile à lire et à comprendre.
  1. Les services des communes ne sont pas accessibles
    aux personnes sourdes et malentendantes.
    On peut les appeler sur des téléphones fixes,

    mais les personnes sourdes et malentendantes
    ne savent pas les utiliser.

    La solution : il faut mettre en place des numéros de GSM
    avec la possibilité d’envoyer des sms.

Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées demande :

  • Une information adaptée.
  • Beaucoup plus d’accompagnement en langue des signes.
  • Des soins de qualité pour toutes les personnes handicapées.
  • Assez d’argent pour bien vivre.
  • L’égalité pour tout le monde y compris les personnes handicapées.