aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2020/15 : Déconfinement dans les gares et les arrêts - Facile à lire

Ce texte parle du déconfinement dans les trains.

A cause du Covid-19,
on a arrêté beaucoup d’activités.

Maintenant c’est le déconfinement.
Ça veut dire qu’on peut sortir de chez soi.
Beaucoup d’activités recommencent.

La SNCB a repris normalement
avec des règles de sécurité.

Il faut toujours respecter les règles de sécurité :

  • Il faut respecter la distance sociale.
    Il faut rester à 1,5 mètre des autres personnes.
  • Il faut mettre un masque
    dans les gares et dans le train.
Règles de sécurité de la SNCB

La SCNB a demandé l’avis du CSNPH.

Le CSNPH c’est le Conseil Supérieur
National des Personnes Handicapées.

La SNCB veut un avis sur d’autres
règles de sécurité à mettre en place.

La SNCB propose de faire un plan de circulation.
Un plan de circulation c’est un trajet à suivre.

Ce sera un trajet à sens unique.
Ça veut dire qu’on ne peut pas faire demi-tour.

Le plan de circulation est dessiné sur le sol.
Il y a des traces de pas pour montrer le chemin.
Les traces sont dessinées en jaune.
Les traces sont tactiles.
Tactile ça veut dire que les personnes qui ne voient pas bien
peuvent sentir le dessin sur le sol.

Il y aura des panneaux avec des flèches et des signes.

Il y aura aussi des barrières et des rubans
pour montrer le chemin.

Plan de circulation de la SNCB

Le CSNPH dit que cela peut créer des problèmes :

Pour les personnes malvoyantes
et les personnes sourdes
ça va être compliqué.

Les personnes aveugles ne voient pas
les panneaux 
et le chemin dessiné.

Il faut trouver un moyen pour
que les personnes aveugles
puissent toucher le dessin
avec leur canne ou leur main.

Les personnes aveugles risquent
de bousculer les autres personnes.
Ça veut dire que le risque d’attraper
le coronavirus est plus élevé.

Le chemin et les marquages au sol
doivent avoir des couleurs très différentes.

Le dessin du chemin doit être en relief.
En relief ça veut dire qu’il ressort du sol.

Le train ne fait plus toujours le même trajet
et certaines personnes peuvent se perdre.
Par exemple :

  • les personnes aveugles
  • les personnes malvoyantes
  • les personnes avec un handicap intellectuel.

Certaines personnes sont sourdes
et aveugles en même temps.
Elles ont besoin d’informations tactiles.

Que demande le CSNPH ?

  1. Le CSNPH demande l’uniformité.
    L’uniformité ça veut dire
    qu’il faut les mêmes règles partout
    dans toutes les gares de Belgique.

  2. Le CSNPH demande que les trains soient accessibles
    pour les personnes handicapées.

  3. Le CSNPH demande des informations
    accessibles pour tous.
    Des informations accessibles pour tous c’est :

    • Des informations simples et faciles à comprendre.
    • Des informations sonores.
      Ça veut dire des informations qu’on entend.
    • Des informations visuelles.
      Ça veut dire des informations qu’on voit.
    • Des informations tactiles.
      Ça veut dire des informations qu’on peut toucher.
    • Des informations accessibles sur internet.

  4. Le CSNPH demande des travailleurs
    pour aider les personnes qui en ont besoin
    et pour répondre aux questions.

  5. Le CSNPH dit que la SNCB doit demander l’avis
    des associations qui travaillent pour les personnes aveugles.