aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2020/14 : Stratégie de sortie de déconfinement de la DG HAN - Facile à lire

Ce texte parle de la Direction Générale des personnes handicapées.
On appelle ça aussi la DG HAN.
C’est la DG HAN qui décide le niveau de handicap.
C’est la DG HAN qui décide si une personne avec un handicap
va recevoir des allocations.
Les allocation c’est de l’argent qu’on peut recevoir pour nous aider.

Pour le moment il y a moins de malades du Covid-19.
C’est le déconfinement.

Les personnes commencent à reprendre leurs activités.
La DG HAN doit aussi reprendre ses activités.
La DG HAN doit bien s’occuper des dossiers
des personnes avec un handicap. 

Les faits

A cause du Covid-19,
la DG HAN a annulé les rendez-vous
avec les personnes avec un handicap.

La DG HAN lisait les dossiers et prenait les décisions.
Pour prendre les décisions,
il n’y avait pas de rendez-vous chez les médecins. 

On pouvait toujours appeler la DG HAN avec le numéro 0800.
Mais pendant le Covid-19,
il y a eu beaucoup moins de nouvelles personnes.
La DG HAN s’est occupée de moins de personnes.

Avec le déconfinement,
la DG HAN va avoir beaucoup de demandes.

Les rendez-vous médicaux en face à face vont reprendre en juin.
Si les personnes ne savent pas venir,
elles auront un nouveau rendez-vous plus tard.

Il y aura peut-être des rendez-vous avec le médecin
par vidéoconférence.
Ça veut dire des rendez-vous à distance avec l’ordinateur.

Que demande le Conseil ?

Le CSNPH sait que c’est difficile pour la DG HAN.
C’est difficile de reprendre les activités comme avant.

Le CSNPH se pose des questions.
Le CSNPH demande que la DG HAN fasse attention
à plusieurs choses.

1. Pour le bâtiment de la DG HAN à Bruxelles et pour les centres médicaux :

  • Il faut réfléchir comment accueillir les visiteurs.
    Le CSNPH se demande si :
    - seuls les rendez-vous seront acceptés ?
    - si toutes les personnes seront acceptées ?
    Il doit y avoir des zones de repos.
    Il faut prévoir des masques où on peut voir à travers
    pour les personnes à l’accueil du bâtiment.
    C’est bien pour les personnes sourdes
    parce que les personnes peuvent lire sur les lèvres.

2. Pour le site internet de la DG HAN:

  • Il faut donner des informations claires.
  • Il faut donner souvent des informations.
  • Il faut donner les informations aux mutuelles et aux CPAS.

3. Pour les personnes qui travaillent à la DG HAN:

  • Il faut assez de personnes qui travaillent à la DG HAN
    pour répondre aux demandes des personnes.
  • Il faut que les personnes qui travaillent à la DG HAN
    se déplacent chez les personnes.
    Par exemple, chez des personnes
    qui ne savent pas se déplacer seule.
  • Il faut donner les informations sur les permanences sociales.
    Une permanence sociale c’est quand un assistant social
    est disponible pour nous aider.
  • Il faut aider les personnes qui travaillent à la DG HAN.
    Ils vont recevoir beaucoup d’appels à l’aide.
    C’est parfois difficile.
  • Il faut utiliser un langage clair dans les mails
    et dans les lettres.

En conclusion :

Le CSNPH demande qu’on change la loi du 27 février 1987.
Il faut changer la loi,
parce qu’il va y avoir beaucoup de gens en difficulté.
Les personnes handicapées vivaient déjà dans la pauvreté.
A cause du Covid-19, ce sera pire.