aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2020/13: Déconfinement - Facile à lire

A cause du Covid-19,
on a arrêté beaucoup d’activités.

Maintenant c’est le déconfinement.
Ça veut dire qu’on peut sortir de chez soi.
Beaucoup d’activités recommencent.

Le déconfinement va prendre du temps.
Il y a plusieurs étapes.

Les personnes avec un handicap peuvent aussi
recommencer leurs activités.

Mais il faut toujours faire très attention
pour ne pas que tout le monde tombe malade.
Il y a toujours des règles à respecter.

Les problèmes :

On oublie souvent les personnes avec un handicap.
Pendant la période de confinement
et de déconfinement,
on a oublié de parler des besoins
des personnes avec un handicap.

Les personnes avec un handicap
n’ont pas pu reprendre leurs activités
comme tout le monde.

Avec le Covid-19,
c’est parfois impossible
pour les personnes avec un handicap :

  • d’aller dans les magasins
  • de prendre le bus, le tram ou le train
  • d’avoir accès aux soins de santé.

Il n’y a pas d’informations claires sur internet.
Sur internet il n’y a pas d’informations accessibles
pour les personnes aveugles et sourdes.

Les personnes qui habitent en institution n’ont pas le droit
de voir les personnes qu’elles veulent.
Les personnes qui habitent en institution
ne peuvent pas toujours reprendre leurs activités
et revoir d’autres personnes.

A cause du Covid-19, les gens sont
plus stressés et plus paniqués.
Les gens ont plus peur des autres.
Ils aident moins les autres.

Voici les demandes du CSNPH :

Les personnes avec un handicap
ont les mêmes droits que tout le monde.
Les personnes avec un handicap ont le droit
de reprendre leurs activités comme tout le monde.

Comment faire ?

1) Les informations sur les étapes du déconfinement
doivent être accessibles à tous.

  • Il faut donner souvent des informations.
  • Il faut des informations claires et bien présentées.
  • Il faut utiliser le langage Facile à Lire et à Comprendre (FALC).
  • Il faut des sites internet avec le logo Anysurfer.
    Ce sont des sites internet accessibles pour tous.
    Il faut des vidéos en langue des signes partout.
  • Il faut pouvoir recevoir de l’aide
    pour comprendre les informations si besoin.

2) Il faut rendre les lieux et les sites internet accessibles à tous.
Par exemple :

  • les services publics
  • les banques
  • les magasins
  • les hôpitaux

Il faut des transports en commun accessibles à tous.
Ce n’est pas toujours le cas.

Par exemple pour avoir de l’aide dans le train,
il faut demander 24h avant.
Avant le Covid-19 c’était seulement 3h.

3) Certaines personnes avec un handicap
ne peuvent pas porter un masque ou rester à distance.
C’est parfois impossible.
Il faut trouver d’autres solutions quand c’est impossible.

4) Il faut continuer le télétravail quand c’est possible.
Le télétravail c’est quand on travaille de sa maison.

5) Il faut augmenter l’allocation de remplacement de revenus (ARR)
pendant un certain temps.
L’ARR c’est l’argent qu’on reçoit
quand on ne travaille pas ou moins
à cause de son handicap.

Il faut augmenter l’ARR,
parce qu’à cause du covid-19
les personnes avec un handicap dépensent plus d’argent.
Par exemple, elles téléphonent plus.

6) Il faut des soins de santé accessibles
pour les personnes avec un handicap.

Par exemple, il faut interdire que les médecins
demandent des prix trop chers.

Il faut donner des masques et du gel aux personnes seules.

7) Il faut continuer à soutenir les familles.
Les familles ont souvent remplacé les services d’aide pendant la crise.

8) Il faut demander l’avis des personnes avec un handicap
pour trouver des solutions.
On peut demander leur avis avec les conseils d’avis
ou dans les institutions avec les conseils des usagers.