aller au contenu
Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées

Avis 2020/09 : Les mesures prises pour les personnes handicapées à cause de la crise du COVID-19 - Facile à lire

Le coronavirus est un virus.

Il est partout dans le monde.

Il s’appelle aussi Covid-19.

A cause du Coronavirus la vie de tous les jours est différente.

A cause du Coronavirus tout le monde
doit rester chez lui le plus possible.

A cause du Coronavirus il y a beaucoup de choses
qui sont plus difficiles pour les personnes avec un handicap.

Par exemple c’est plus difficile :

  • pour acheter des choses
  • pour faire des activités
  • pour se déplacer.

Les personnes avec un handicap se sentent plus seules
que d’habitude.

Une personne avec un handicap
qui est jeune et qui est en bonne santé
se sent oubliée.

Le CSNPH demande des aménagements et actions :

La vie des personnes avec un handicap doit être plus facile.

  • Il faut donner les informations dans un langage simple 
    et en facile à lire et à comprendre.

  • Il faut traduire les informations à la télévision
    en langue des signes.

  • Il faut de l’audiodescription à la télévision.
    C’est pour les personnes qui ne voient pas ou pas bien.

  • Il faut que les médecins et les infirmiers
    portent des masques spéciaux
    pour les personnes sourdes.
    Il faut des masques où on peut voir à travers.
    Comme ça les personnes sourdes
    peuvent lire sur les lèvres.

  • Il faut donner les informations à beaucoup d’endroits
    pour les personnes avec un handicap.
    Par exemple:

    • des informations sur les achats
    • des informations sur les aides
    • des informations sur les magasins ouverts.

  • Il faut des masques et des gants
    pour les aidants et pour les éducateurs.

  • Il faut demander aux personnes avec un handicap
    ce qu’elles veulent pour être aidées.

  • Les personnes et  les familles doivent être aidées
    dans la vie de tous les jours.


Plein de choses doivent encore être faites.

Il faut beaucoup d’adaptations.

La personne avec un handicap ne doit pas être oubliée
pendant cette crise.