Gehe zu Inhalt
Nationaler Hoher Rat für Personen mit Behinderung

06/09/2019 - Plaquette rapport annuel 2018

Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH), le conseil d’avis fédéral pour les personnes handicapées, vient de publier son Rapport annuel 2018.

Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées (CSNPH) existe dans sa forme actuelle depuis 1981. Ses 20 membres sont eux-mêmes handicapés ou connaissent fort bien les situations de vie des personnes handicapées.

Le CSNPH rend principalement des avis dans tous les domaines de compétences fédérales. Il considère que le mainstreaming du handicap (prendre en considération le handicap dans tous les domaines) ne deviendra effectif que si un plan handicap est pris au niveau national et que chaque ministre intègre dans toutes ses politiques et actions les besoins des personnes handicapées. Le CSNPH réclame aussi des données et des statistiques pour mener des politiques réfléchies et progressives ainsi qu’une concertation entre les niveaux de pouvoirs.

Le CSNPH mène un travail engagé : il rencontre les membres du gouvernement, participe à des colloques et veut rendre le handicap plus visible (site et lettres d’information régulières). Il entretient aussi des contacts réguliers avec UNIA, la Plateforme pauvreté, les conseils d’avis existants dans les entités fédérées, le Belgian Disability Forum (BDF asbl) et d’autres organes plus généralistes car de nombreux défis doivent être réglés à un niveau global, belge ou européen, voire international (ONU).

En 2018, le CSNPH a

  • participé à 102 réunions de travail avec ses membres et des intervenants extérieurs ;
  • rendu 35 avis dans les domaines des allocations, de l’accessibilité et de la mobilité, de l’emploi, de la politique globale menée contre la pauvreté et l’exclusion, des aidants proches, etc. ;
  • pris une note de position sur la transition institutionnelle des lieux de vie des personnes handicapées (« désinstitutionnalisation ») ;
  • participé à 14 colloques, conférences, auditions et visites.

En 2019, il poursuivra son travail dans un nouveau contexte politique mais toujours en défendant les mêmes objectifs pour les personnes handicapées :

  • mener une vie digne ;
  • réaliser son choix de vie avec la plus grande autonomie possible ;
  • participer à la vie en société dans tous les domaines.

La Convention sur les Droits des Personnes Handicapées reste le modèle à atteindre.